Comment reconnaître une Blogueuse-couseuse en vacances?

C'est très facile.

La Blogueuse n'emporte pas forcément sa machinacoudre (seules les plus atteintes le font, votre Serviteuse a réussi à résister pour cette fois), mais au moins un petit quelque chose pas encore dévoilé à la Face du Monde, à photographier "sur place".

Dans mon cas, une liquette à plastron sans plastron, issue du livre Coton, Lin et Liberty.

Sur place, la Blogueuse prend des risques inconsidérés et des poses ridicules:

Août 2012 (8)

Août 2012 (14)

Elle tente de prouver que son haut en plumetis de provenance oubliée peut aussi se porter dans la ceinture:

Août 2012 (6)

Elle prend une pose naturellement décontractée, oubliant la crise de dizeurtrente de sa Fille Aînée (ainsi, elle se concentrera mieux sur la comédie de onzeurtrente):

Août 2012 (7)

Elle songe qu'elle n'aurait peut-être pas dû attendre l'heure qui précède le départ pour se livrer à ce shooting mémorable. Elle n'est plus trop sûre d'avoir plié le lit parapluie et d'avoir mis suffisamment de compotes dans le sac de survie.

Qu'importe. La Blogaux mérite bien de voir cette prouesse technique, ce top en deux trois morceaux.

La Blogueuse en arrive à s'asseoir sur une bobine géante:

Août 2012 (9)

Fiche technique:

Liquette à Plastron du livre Coton, Lin, Liberty d'Astrid Le Provost, déjà cousue ici ou .

Suppression des bordures de manches et du plastron, encolure creusée, robe raccourcie en top.

Plumetis blanc.

***

Evidemment pendant les vacances la Blogueuse continue de photographier ses enfants principalement de dos. 

Août 2012 (3)

Août 2012 (12)

Toujours cette belle passion pour les portails.

***

Lorsque la Blogueuse rentre chez elle, même temporairement, elle se jette sans retenue:

1) Sur sa machinacoudre 

Août 2012 (13)

Août 2012

Que du blanc! (=> optimisme)

2) Sur son marchand de livres

 

Août 2012 (11)

De quoi préparer dignement une première rentrée scolaire.