mercredi 29 août 2012

Pré-rentrée

Les vêtements en tous genres cousus pour mon Enfant s'accumulent, mais je ne veux pas la déranger avec des séances de pose.

Elle doit se concentrer sur son entrée à l'école. Pour ce faire, elle pratique la méditation plusieurs heures par jour, boit beaucoup d'eau, mange des légumes verts à tous les repas et se couche à 18h45.

Bon Okaaaaayyy, en fait elle n'en a rien à faire des robes, et même de Little Angel de Papillon et Madarine (!?!), elle a décrété qu'à l'école elle ne porterait QUE sa marinière (achetée en Bretagne hein, pas celle que je lui ai cousue, non non) et un jean Monaupry. Et elle veut aller à la cantine.

Pas grave, en attendant que la situation se débloque, voici deux petites choses que je me suis cousues pour MA rentrée, faciles à porter et bureau-compatibles.

Voici ma 4526ème petite-robe-noire-on-en-n'a-jamais-assez, qui se trouve être également ma 7ème robe "10" issue du livre japonais "Everyday camisoles et Petits Hauts", en piqué de coton, avec ses célèbres empiècement froncé et forme trapèze:

Robe 10 et ceinture (1)

Robe 10 et ceinture (2)

J'en entends certaines d'ICI: évidemment, cette robe toute simple est bien trop austère et large pour être portée seule. Mais elle s'associe facilement à plein d'accessoires. 

La voici avec une ceinture "obi" en cuir rouge Kookai achetée sur un coup de tête, totalement bout du rouleau, trois jours avant la naissance de la plus récente de mes Enfants:

Robe japonaise et ceinture Obi (3)

Cette ceinture est bien sympa, mais je ne la porte pas. Trop cuir, trop rouge, trop pas moi (ne jamais acheter de vêtements ou accessoires en fin de grossesse, dans la perspective de l'"après").

Alors sous les yeux ébahis de mes Enfants, j'en ai décalqué les contours pour me coudre une petite ceinture à nouer, en tissu:

Robe japonaise et ceinture Obi (5)

 Robe japonaise et ceinture Obi (8)

Je voulais faire des photos de la ceinture dans différentes tenues, mais la paresse m'en a empêchée.

Sorry.

Robe japonaise et ceinture Obi (4)

Robe japonaise et ceinture Obi (6)

Prouesse technique, la ceinture change de couleur au soleil.

Robe japonaise et ceinture Obi (7)

Fiche technique

Robe 10 du livre japonais "Camisoles & petits Hauts".

Piqué de coton des Coupons de Saint Pierre, assez épais pour avoir une bonne tenue, et très agréable à porter (je porte la robe dans la vraie vie).

Suppression de la fente au dos, parementure remplacée par du biais.

Ceinture à nouer has been puisque copiée sur ma ceinture Kookai A/H 2010-2011.

Popeline figue France Duval Stalla (première fois que je l'utilise, et vraiment ce tissu est superbe).

Liberty Edenham de provenance oubliée (donc probablement Magcoquette, que je regrette encore), entoilé pour la partie centrale.


jeudi 23 août 2012

A kind of Magic [Bureau mon Amour]

Vous serez d'accord avec moi, c'est vraiment génial de retourner au bureau au mois d'août après quelques semaines de plage, de voyages, de pause couture - Blogaux, et de communication avec ses enfants.

Il faut bien dire que le bureau c'est incroyablement formidable.

Le matin, on met des chaussures à talons parce qu'on ne sera en principe pas obligée de courir après des personnes qui s'échappent.

Jupe liberty Thorpe (4)

Une fois arrivée, on a parfois le temps de se faire un café. Et de le boire. De toute façon les clients les plus coriaces appellent à partir de 18h, pas avant.

Au bureau, on peut porter ses dernières coutures d'été:

Jupe liberty Thorpe (2)

Comme le bureau c'est quand même fatigant, on est obligée de coudre de l'ultra simple, du rectangulaire même. Et ça c'est cool.

Jupe liberty Thorpe

[hématomes assortis au Liberty, souvenir lointain des vacances avec les enfants]

En août, si on a la chance d'avoir un bureau non climatisé, on peut tomber la veste aussitôt arrivée. Personne ne sera choqué.

Jupe liberty Thorpe (7)

Quand on n'a pas trop forcé sur le travail, on peut quand même ajouter des poches italiennes et des passants:

Jupe liberty Thorpe (6)

On n'est pas obligée de se prendre en photo dans des décors maritimes. On n'a rien à prouver. On a du travail.

Entre Midi et Deux on a le choix entre:

- rester au bureau pour bloguer travailler avec son Sandwich du Jour

- aller au resto et acheter du tissu avec Madame du Canal et Madame Reloux, qui ont plus de trois ans et mangent tout à fait proprement toutes seules sans salir MES vêtements

- faire de l'espionnage industriel dans les magasins du coin

C'est bien.

Comme on a une super connexion internet, on peut commander des patrons à tour de bras:

En Fance:

Patrons de la célèbrissime Marie.

[Edit: billet rédigé (et achats effectués) avant les démonstrations édifiantes de Madame le Vicomte de Boisjoly sur son blog]Patrons m comme marie

En Amérique (je sais, c'est impressionnant):

Par exemple le patron Vogue (Very Easy Vogue!!) n°8755, en vente ici à prix cassé en ce moment (ce qui permet de compenser un peu les frais de port).

Vogue dress

Evidemment j'en ai commandé 3 autres, je ne voulais pas que le facteur américain, puis le français, fassent le déplacement pour un seul patron.

je n'en coudrai pas la moitié, mais qu'importe (la couseuse-blogueuse aime ENTASSER, elle se dit qu'au pire, si elle ne parvient plus à nourrir ses enfants, elle revendra tout sur la Fibre).

Et puis il faut bien entrenir son anglais, alors on se force à aller voir les blogs anglophones, par exemple:

- The selfish Seamstress, avec en prime le patron gratuit de la mondialement célèbre Coffee Date Dress téléchargeable ici.

- Four square Walls, qui donne tous les détails et référence (avec humour) scrupuleusement les patrons utilisés, donnant ainsi une furieuse envie de sortir des frontières et s'attaquer aux patrons Butterick, New look et Vogue (entre autres).

Et on achète le Colette Sewing Handbook:

Colette sewing handbook

 Les clients étrangers peuvent venir.

Les nouveaux dossiers peuvent pleuvoir.

Je suis prête.

 

[Fiche technique - jupe

Jupe en Liberty Thorpe pastel, constituée de deux rectangles de 50 cm de large. Il m'en reste deux mètres, si quelqu'un en veut un morceau avant que je ne le mette en vente sur la Fibre.

Poches italiennes non passepoilées (j'essaie d'arrêter le passepoil).

Doublure: deux rectangles de voile de coton blanc de 50 cm de large.

Ceinture: rectangle de 100 cm sur 10.

Ajout de 4 passants.]

Posté par catreje à 12:30 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 19 août 2012

Les vacances d'une Blogueuse

Comment reconnaître une Blogueuse-couseuse en vacances?

C'est très facile.

La Blogueuse n'emporte pas forcément sa machinacoudre (seules les plus atteintes le font, votre Serviteuse a réussi à résister pour cette fois), mais au moins un petit quelque chose pas encore dévoilé à la Face du Monde, à photographier "sur place".

Dans mon cas, une liquette à plastron sans plastron, issue du livre Coton, Lin et Liberty.

Sur place, la Blogueuse prend des risques inconsidérés et des poses ridicules:

Août 2012 (8)

Août 2012 (14)

Elle tente de prouver que son haut en plumetis de provenance oubliée peut aussi se porter dans la ceinture:

Août 2012 (6)

Elle prend une pose naturellement décontractée, oubliant la crise de dizeurtrente de sa Fille Aînée (ainsi, elle se concentrera mieux sur la comédie de onzeurtrente):

Août 2012 (7)

Elle songe qu'elle n'aurait peut-être pas dû attendre l'heure qui précède le départ pour se livrer à ce shooting mémorable. Elle n'est plus trop sûre d'avoir plié le lit parapluie et d'avoir mis suffisamment de compotes dans le sac de survie.

Qu'importe. La Blogaux mérite bien de voir cette prouesse technique, ce top en deux trois morceaux.

La Blogueuse en arrive à s'asseoir sur une bobine géante:

Août 2012 (9)

Fiche technique:

Liquette à Plastron du livre Coton, Lin, Liberty d'Astrid Le Provost, déjà cousue ici ou .

Suppression des bordures de manches et du plastron, encolure creusée, robe raccourcie en top.

Plumetis blanc.

***

Evidemment pendant les vacances la Blogueuse continue de photographier ses enfants principalement de dos. 

Août 2012 (3)

Août 2012 (12)

Toujours cette belle passion pour les portails.

***

Lorsque la Blogueuse rentre chez elle, même temporairement, elle se jette sans retenue:

1) Sur sa machinacoudre 

Août 2012 (13)

Août 2012

Que du blanc! (=> optimisme)

2) Sur son marchand de livres

 

Août 2012 (11)

De quoi préparer dignement une première rentrée scolaire.

Posté par catreje à 08:44 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : ,