Il y a quelque temps, j'errais à la maison à la recherche d'un patron de jupe me permettant d'utiliser mon lainage rouge France Duval Stalla (cet article est NON sponsorisé) et la doublure assortie.

Red skirt burb (2)

Il est si rare d'avoir sous la main, à la maison, malgré un stock proprement hallucinant de fournitures, tout le matériel et les tissus pour coudre un vêtement.

Et puis, malgré des dizaines de magazines Burda à ma disposition, je n'ai pas eu le courage d'essayer un nouveau patron de jupe. Je savais que je n'aurais ni la force mentale de supporter un problème de taille, ni le courage de découdre/reprendre les côtés/recoudre.

Alors je l'ai sortie du placard, ELLE. ma fidèle jupe Burb 2006 en lainage bleu. Parfaite en toutes circonstances avec un pull et des bottes. Et qui me va.

Red skirt burb (8)

Et je l'ai décalquée pour coudre sa réplique écarlate (la vraie couleur est celle de la première photo de ce billet), Période Rouge oblige.

Red skirt burb (1)

J'ai soigné les finitions, allant même jusqu'à coudre un ourlet invisible lors d'une Vin Jaune Party avec Angelina J. à la Cabane d'Elilou, et à roulotter (pour la première fois de ma vie) le bas de la doublure.

Red skirt burb (7)Oui, ma surjeteuse est guérie.

C'est bien sympa chez Elilou. Le seul problème, ce sont les groupies qui se bousculent pour prendre en photo ZE guirlande crochetée.

IMG_6578

 

Mais revenons à nos moutons.

La jupe-clône portée dans la splendide lumière de huiteurtrente:

Red skirt burb (3)

Puis de huiteurkarant'cinq (heure à laquelle le Singe de Joséphine d'éveille):

Red skirt burb (4)

Fermeture éclair presque invisible:

Red skirt burb (5)

Forme légèrement trapèze. Vélo-compatibilité.

Red skirt burb (10)

Bon, j'y retourne. J'ai du travail moi.

Red skirt burb (9)