Quand la marque Deer and Doe est apparue dans le Monde Merveilleux de la Couture, à la rentrée dernière, et surtout quand les réalisations basées sur ces nouveaux patrons se sont mises à fleurir sur la Blogaux, mon sang de Mouton de Panurge n'a fait qu'un tour.

sureau00_144

Il m'a fallu attendre plusieurs jours que le patron de la Robe Sureau soit enfin réimprimé. Victime de son succès, il était en rupture de stock.

Dès son arrivée dans ma boîte aux lettres, je l'ai pris en charge.

D'abord imaginée en Liberty Lantana (mélange de coton et laine dont j'ai 25 mètres à la maison, parfait pour les robes), j'ai finalement cousu une robe Sureau, en flanelle de laine noire (que voulez-vous, j'aime les robes noires, qui me sauvent si souvent de cet horrible moment matinal du je-sais-pas-koimettre).

Voici le résultat.

Comme beaucoup de ses cousines, ma Sureau de Corsican Widow a le décolleté un peu bâilleur:

Sureau (1)

Corsican Widow (1)

Mais le dos est joli (à mon avis) et j'ai cousu un ourlet invisible (sans Vin Jaune cette fois):

Sureau (2)

Sureau (3)

Grâce à ses fronces généreuses à la taille, elle est parfaite pour la danse acrobatique sur luge, grande spécialité familiale:

Sureau (4)

Fiche technique

Robe Sureau Deer and Doe.

Taille 34, rallongée pour un usage bureaulistique.

Modifications: jupe doublée, ourlet invisible, marges d'au moins 2 cm à certains endroits..

Flanelle de laine et doublure from les Coupons de Saint Pierre.

Petits boutons en métal from l'hypermarché Edouard L. de Saint-Naz' (toujours cette passion des voyages).

Son corsage froncé et ample laisse à désirer, et je n'ai pas DU TOUT eu le courage de me lancer dans la réfection complète du patron suivant le tuto mis en ligne par la créatrice du modèle.

Je vous livre mon tuto ma solution (mais soyez gentilles de de citer la source si vous utilisez ma méthode):

Sureau (5)

(Je pense que ça fonctionnera aussi très bien avec mon futur trendy châle sooo 2008-2009, qui sera visible ici courant 2014)