jeudi 20 décembre 2012

[Boulevard] Haussmann

Lors du Fameux Salon, j'ai acheté le nouveau patron C'est Dimanche, la veste [Boulevard] Haussmann, dont j'avais même essayé le modèle d'exposition, sous la pression de certaines personnes de mon entourage.

N'ayant pas trouvé les fournitures de mes rêves (la fermeture et le passepoil doré), mais n'en pouvant plus d'attendre, je me suis lancée avec les moyens du bord, i.e. mon stock (faut quand même être gravement désespérée pour en arriver à piocher dans son stock).

Et au lieu de confectionner un merveilleux calendrier de l'avent pour mes Enfants et des cadeaux homemade pour la maîtresse et les valeureuses dames-de-la-garderie, voilà ce que j'ai fabriqué:

photo

IMG_7953

Oui, elle est très courte, et je ne l'ai pas rallongée, car mon idée de départ était de la porter comme ça, en superposition de petites robes noires un peu amples:

IMG-20121217-05100

Le jeu de plis sur les épaules (plutôt facile à reconstituer) structure bien cette veste qui par ailleurs ne nécessite aucun entoilage particulier.

Le zip permet de fermer la veste (c'est fou).

IMG_7993

Cette Haussmann peut aussi s'adapter à des looks plus casual:

IMG_7947

Doublure en Liberty Josephina, acheté l'an dernier juste pour son nom avec l'idée de doubler une Victoria Street.

IMG_7986

IMG_7951

Fiche technique:

Veste/blouson [Boulevard] Haussmann de C'est Dimanche.

Taille 34.

Suppression des surpiqûres des demi-devants, et des pattes d'épaules.

Lainage Sacrés Coupons, passepoil en satin noir, Liberty Josephina, petits boutons décoratifs La Droguerie.

Coudre ce modèle n'est pas très difficile, mais demande de la précision et du temps (une douzaine d'heures à peu près pour ma part). Le résultat est bien fini, je crois que je n'avais jamais cousu quelque chose d'aussi travaillé.

Mes galères (mais j'ai cousu ce modèle alors que j'étais un tout petit peu à bout):

- les manches qui ne correspondaient pas hyper bien aux emmanchures (pourtant j'ai soutenu les têtes de manches avec maniaquerie)

- la satanée ceinture, que j'ai eu un mal fou à centrer, d'ailleurs elle n'est pas symétrique et ça me ronge.

Au final j'aime bien ma Boulevard Haussmann même je ne suis pas fan de son nom, j'aurais préféré Rue de Sèvres mais bon.

Bons préparatifs de Noël, et que chacune se rassure: personne ne peut être plus en retard que moi.


jeudi 13 décembre 2012

Le Dernier Défi 13

Et oui, alors qu'on commençait juste à s'amuser, le Défi 13 s'arrête déjà!

Quel dommage, mais les organisatrices étaient épuisées.

Alors pour ce dernier Défi 13 (sur le thème: une nouvelle technique) j'ai décidé de tout donner.

Des nouvelles techniques en veux-tu-en-voilà.

Techniques numéros 1 et 1bis: Top down et Magic Loop

Sous la houlette de Madame Grenouilles Roses, j'ai enfin osé m'attaquer à ce modèle de tricot que j'aimais depuis fort longtemps, le Kina de Kids Tricots.

Pour corser la chose j'ai décidé de commencer par la version pull, qui se tricote en rond (magic loop), donc, et en partant du col (topdown).

Kinarobe (1)

Kinarobe (2)

Bien sûr au début j'ai eu peur.

Au grand désarroi de Louise, j'ai skouizé les manches.

Pas envie de magic-looper so much pour une première fois.

Comme je voulais une robe, j'ai tricoté des centimètres en plus.

Au début de la matinée, Louise faisait la tête (rapport aux manches courtes), que j'ai coupée au montage:

Kinarobe (3)

Kinarobe 4

Et puis au fil de la journée, elle s'est laissée convaincre.

Kinarobe (5)

(La robe en tricot, parfaite pour le look bobo)

Kinarobe (6)

Quelques photos artistiques du making of:

IMG_7563

IMG_7583

Fiche technique:

Pull over Kina de Kids tricots, à manches courtes (au lieu de continuer les manches en magic loop j'ai tricoté quelques barres de point mousse.

La fiche tricot est disponible sur le site de Laine et Tricot, ici.

La technique du magic loop est utilisée pour le col (plus étroit que l'aiguille circulaire), puis on se contente de tricoter le corps en rond.

Laine Nepal de drops(6 pelotes pour une robe en 4 ans) violet foncé, achetée chez Kalidou.

Aiguilles 4,5.

Technique numéro 2: Matelassage

Bien que je n'aie pas acheté de jersey chez France Duval Stalla (personnellement je suis accro à son lainage que j'utilise à toutes les sauces), j'ai utilisé son joli tuto de gilet matelassé réversible pour produire ça:

Gilet FDS (1)

Gilet FDS (2)

Une face en Liberty Dora bleu, pour aller avec les habits présentés ici, l'autre en coton gris à pois blancs acheté l'été dernier en Hollande (pays lointain où le magazine Ottobre est en vente libre chez le marchand de journaux).

La ouatine/le molleton ne sont pas mes amis, ce gilet est donc triplé de polaire Toto.

Il s'agit encore une provocation en direction de Louise, la fille-qui-a-un-problème avec les robes-z-et-gilets-à-manches-courtes, mais ce tuto est irrésistible! Sorry, Louise.

Technique numéro 3: collage de ruban adhésif en tissu

Bon okayyy là, j'exagère un peu en parlant de technique.

Repéré chez Lo*, puis acheté chez Truffaut (oui), il s'agit du DailyLike de Toga, sorte de rouleau de scotch en tissu (autocollant ET thermocollant ET surpiquable).

Je l'ai utilisé pour égayer une petite tunique Vienne en lainage France Duval Stalla, cousue pour Joséphine:

Makié et tunique (8)

Makié et tunique (9)

Pour aller avec cette Vienne (ou avec d'autres vêtements), un pantalon Y du Makié, tout doublé, ici vu de dos:

Makié et tunique (11)

Tentatives de photos de la tenue portée par notre bientôt Deuzan:

Makié et tunique (1)

Je pensais qu'on pourrait faire des petits revers au pantalon, c'est raté.

Excursion à Vaux-le-Vicomte (incroyablement décoré pour Noël)

Makié et tunique (2)

Le pantalon Makié est un peu large, mais ce n'est pas choquant.

Traditionnelle tentative de fugue, même dans les monuments historiques:

Makié et tunique (3)

Makié et tunique (4)

Makié et tunique (5)

Makié et tunique (6)

Makié et tunique (7)

Minute de silence devant cet outil:

IMG_7881

Fiche technique:

Pantalon Y du livre "Makié" (livre 13 chez les JCA) doublé selon la méthode simplissime expliquée pour un autre pantalon du même ouvrage, que l'on peut aussi retrouver chez Coupe couture.

Velours rose Mamzelle Fourmi, coton rose pâle Toto pour la doublure.

Tunique Vienne de C'est Dimanche agrandie en 3/4 ans (ajouter 1/2 centimètre aux contours du patron du 2 ans, 3 cm en bas et aux manches, et confectionner la coulisse d'encolure avec un biais plutôt qu'en repliant le tissu).

Ruban adhésif vichy rose Dailylike de Toga.

 

Pour terminer (enfin!), des photos de la tunique Thalii de Blousette Rose, portée par Louise:

Thalii

Thalii (2)

 

Et pour aller voir la dernière galerie du défi 13, rendez-vous ici:

banniere-defi13

lundi 3 décembre 2012

Pélagie [+ naissance du Trendy Châle]

Sur un coup de tête, au lieu de m'occuper du calendrier de l'avent et de la déco du sapin, j'ai cousu en plein mois de novembre une jupe Pélagie de Citronille.

J'avais acheté le patron au printemps, pour coudre une version estivale de cette jupe froncée, que je n'ai pas réalisée rapport à ma to-do list démesurée.

Mais grâce au Liberty Lantana, pas la peine d'attendre l'été prochain.

(Veuillez accepter mes plates excuses pour la pauvre qualité des photos)

Pélagie (1)

Cette fois en noir et bleu, il me plaît mille fois plus que le violet.

La jupe Pélagie se coud toute seule en deux heures.

Le système de fermeture est le plus simple du monde, et j'ai poussé le vice jusqu'à mettre des pressions résine noires, mais comme j'aime bien la couture j'ai ajouté du passepoil en satin noir:

Pélagie (2)

Me voilà donc me pavanant dans l'éclatante luminosité matinale, sous l'oeil incrédule de mon charmant voisinage:

Pélagie (3)

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.

Pélagie (4)

Oui, Pélagie est très froncée:

Pélagie (5)

Fiche technique:

Jupe Pélagie de Citronille.

J'avais lu sur le blog collectif que ce modèle taillait extrêmement grand, j'ai donc acheté le patron en taille ado et je l'ai réalisé en taille 14 ans, qui correspond à un 34/36 (du moins pour la ceinture, parce que la jupe, composée de deux rectangles, serait parfaite pour une taille 44).

Au final une jupe facile à porter, correcte pour le bureau et sympa pour le weekend.

Je me demande juste pourquoi j'ai acheté un patron de jupe aussi simple, assez facile à mettre au point toute seule après deux ans de couture intensive.

Je reviens donc bientôt, mais avec une jupe patronmaison.

Des news du trendy châle:

Il va bien, merci: terminé le dimanche, il a été adopté mardi dernier par l'auteur des jours de votre Serviteuse.

Jupe et tricots (2)

Et je n'ai pas honte de le dire: les quelques heures que j'ai passées en sa compagnie, avant son départ pour d'autres horizons, ont été exceptionnelles

(après réalisation hein, parce que pendant la tricotation, parfois, on trouve le temps un tout petit peu long).

Posté par catreje à 19:15 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , ,