jeudi 20 décembre 2012

[Boulevard] Haussmann

Lors du Fameux Salon, j'ai acheté le nouveau patron C'est Dimanche, la veste [Boulevard] Haussmann, dont j'avais même essayé le modèle d'exposition, sous la pression de certaines personnes de mon entourage.

N'ayant pas trouvé les fournitures de mes rêves (la fermeture et le passepoil doré), mais n'en pouvant plus d'attendre, je me suis lancée avec les moyens du bord, i.e. mon stock (faut quand même être gravement désespérée pour en arriver à piocher dans son stock).

Et au lieu de confectionner un merveilleux calendrier de l'avent pour mes Enfants et des cadeaux homemade pour la maîtresse et les valeureuses dames-de-la-garderie, voilà ce que j'ai fabriqué:

photo

IMG_7953

Oui, elle est très courte, et je ne l'ai pas rallongée, car mon idée de départ était de la porter comme ça, en superposition de petites robes noires un peu amples:

IMG-20121217-05100

Le jeu de plis sur les épaules (plutôt facile à reconstituer) structure bien cette veste qui par ailleurs ne nécessite aucun entoilage particulier.

Le zip permet de fermer la veste (c'est fou).

IMG_7993

Cette Haussmann peut aussi s'adapter à des looks plus casual:

IMG_7947

Doublure en Liberty Josephina, acheté l'an dernier juste pour son nom avec l'idée de doubler une Victoria Street.

IMG_7986

IMG_7951

Fiche technique:

Veste/blouson [Boulevard] Haussmann de C'est Dimanche.

Taille 34.

Suppression des surpiqûres des demi-devants, et des pattes d'épaules.

Lainage Sacrés Coupons, passepoil en satin noir, Liberty Josephina, petits boutons décoratifs La Droguerie.

Coudre ce modèle n'est pas très difficile, mais demande de la précision et du temps (une douzaine d'heures à peu près pour ma part). Le résultat est bien fini, je crois que je n'avais jamais cousu quelque chose d'aussi travaillé.

Mes galères (mais j'ai cousu ce modèle alors que j'étais un tout petit peu à bout):

- les manches qui ne correspondaient pas hyper bien aux emmanchures (pourtant j'ai soutenu les têtes de manches avec maniaquerie)

- la satanée ceinture, que j'ai eu un mal fou à centrer, d'ailleurs elle n'est pas symétrique et ça me ronge.

Au final j'aime bien ma Boulevard Haussmann même je ne suis pas fan de son nom, j'aurais préféré Rue de Sèvres mais bon.

Bons préparatifs de Noël, et que chacune se rassure: personne ne peut être plus en retard que moi.


lundi 3 décembre 2012

Pélagie [+ naissance du Trendy Châle]

Sur un coup de tête, au lieu de m'occuper du calendrier de l'avent et de la déco du sapin, j'ai cousu en plein mois de novembre une jupe Pélagie de Citronille.

J'avais acheté le patron au printemps, pour coudre une version estivale de cette jupe froncée, que je n'ai pas réalisée rapport à ma to-do list démesurée.

Mais grâce au Liberty Lantana, pas la peine d'attendre l'été prochain.

(Veuillez accepter mes plates excuses pour la pauvre qualité des photos)

Pélagie (1)

Cette fois en noir et bleu, il me plaît mille fois plus que le violet.

La jupe Pélagie se coud toute seule en deux heures.

Le système de fermeture est le plus simple du monde, et j'ai poussé le vice jusqu'à mettre des pressions résine noires, mais comme j'aime bien la couture j'ai ajouté du passepoil en satin noir:

Pélagie (2)

Me voilà donc me pavanant dans l'éclatante luminosité matinale, sous l'oeil incrédule de mon charmant voisinage:

Pélagie (3)

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle.

Pélagie (4)

Oui, Pélagie est très froncée:

Pélagie (5)

Fiche technique:

Jupe Pélagie de Citronille.

J'avais lu sur le blog collectif que ce modèle taillait extrêmement grand, j'ai donc acheté le patron en taille ado et je l'ai réalisé en taille 14 ans, qui correspond à un 34/36 (du moins pour la ceinture, parce que la jupe, composée de deux rectangles, serait parfaite pour une taille 44).

Au final une jupe facile à porter, correcte pour le bureau et sympa pour le weekend.

Je me demande juste pourquoi j'ai acheté un patron de jupe aussi simple, assez facile à mettre au point toute seule après deux ans de couture intensive.

Je reviens donc bientôt, mais avec une jupe patronmaison.

Des news du trendy châle:

Il va bien, merci: terminé le dimanche, il a été adopté mardi dernier par l'auteur des jours de votre Serviteuse.

Jupe et tricots (2)

Et je n'ai pas honte de le dire: les quelques heures que j'ai passées en sa compagnie, avant son départ pour d'autres horizons, ont été exceptionnelles

(après réalisation hein, parce que pendant la tricotation, parfois, on trouve le temps un tout petit peu long).

Posté par catreje à 19:15 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 8 novembre 2012

Deer & Doe #1 - Robe Sureau

Quand la marque Deer and Doe est apparue dans le Monde Merveilleux de la Couture, à la rentrée dernière, et surtout quand les réalisations basées sur ces nouveaux patrons se sont mises à fleurir sur la Blogaux, mon sang de Mouton de Panurge n'a fait qu'un tour.

sureau00_144

Il m'a fallu attendre plusieurs jours que le patron de la Robe Sureau soit enfin réimprimé. Victime de son succès, il était en rupture de stock.

Dès son arrivée dans ma boîte aux lettres, je l'ai pris en charge.

D'abord imaginée en Liberty Lantana (mélange de coton et laine dont j'ai 25 mètres à la maison, parfait pour les robes), j'ai finalement cousu une robe Sureau, en flanelle de laine noire (que voulez-vous, j'aime les robes noires, qui me sauvent si souvent de cet horrible moment matinal du je-sais-pas-koimettre).

Voici le résultat.

Comme beaucoup de ses cousines, ma Sureau de Corsican Widow a le décolleté un peu bâilleur:

Sureau (1)

Corsican Widow (1)

Mais le dos est joli (à mon avis) et j'ai cousu un ourlet invisible (sans Vin Jaune cette fois):

Sureau (2)

Sureau (3)

Grâce à ses fronces généreuses à la taille, elle est parfaite pour la danse acrobatique sur luge, grande spécialité familiale:

Sureau (4)

Fiche technique

Robe Sureau Deer and Doe.

Taille 34, rallongée pour un usage bureaulistique.

Modifications: jupe doublée, ourlet invisible, marges d'au moins 2 cm à certains endroits..

Flanelle de laine et doublure from les Coupons de Saint Pierre.

Petits boutons en métal from l'hypermarché Edouard L. de Saint-Naz' (toujours cette passion des voyages).

Son corsage froncé et ample laisse à désirer, et je n'ai pas DU TOUT eu le courage de me lancer dans la réfection complète du patron suivant le tuto mis en ligne par la créatrice du modèle.

Je vous livre mon tuto ma solution (mais soyez gentilles de de citer la source si vous utilisez ma méthode):

Sureau (5)

(Je pense que ça fonctionnera aussi très bien avec mon futur trendy châle sooo 2008-2009, qui sera visible ici courant 2014)

Posté par catreje à 18:32 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 25 octobre 2012

Clônage

Il y a quelque temps, j'errais à la maison à la recherche d'un patron de jupe me permettant d'utiliser mon lainage rouge France Duval Stalla (cet article est NON sponsorisé) et la doublure assortie.

Red skirt burb (2)

Il est si rare d'avoir sous la main, à la maison, malgré un stock proprement hallucinant de fournitures, tout le matériel et les tissus pour coudre un vêtement.

Et puis, malgré des dizaines de magazines Burda à ma disposition, je n'ai pas eu le courage d'essayer un nouveau patron de jupe. Je savais que je n'aurais ni la force mentale de supporter un problème de taille, ni le courage de découdre/reprendre les côtés/recoudre.

Alors je l'ai sortie du placard, ELLE. ma fidèle jupe Burb 2006 en lainage bleu. Parfaite en toutes circonstances avec un pull et des bottes. Et qui me va.

Red skirt burb (8)

Et je l'ai décalquée pour coudre sa réplique écarlate (la vraie couleur est celle de la première photo de ce billet), Période Rouge oblige.

Red skirt burb (1)

J'ai soigné les finitions, allant même jusqu'à coudre un ourlet invisible lors d'une Vin Jaune Party avec Angelina J. à la Cabane d'Elilou, et à roulotter (pour la première fois de ma vie) le bas de la doublure.

Red skirt burb (7)Oui, ma surjeteuse est guérie.

C'est bien sympa chez Elilou. Le seul problème, ce sont les groupies qui se bousculent pour prendre en photo ZE guirlande crochetée.

IMG_6578

 

Mais revenons à nos moutons.

La jupe-clône portée dans la splendide lumière de huiteurtrente:

Red skirt burb (3)

Puis de huiteurkarant'cinq (heure à laquelle le Singe de Joséphine d'éveille):

Red skirt burb (4)

Fermeture éclair presque invisible:

Red skirt burb (5)

Forme légèrement trapèze. Vélo-compatibilité.

Red skirt burb (10)

Bon, j'y retourne. J'ai du travail moi.

Red skirt burb (9)

Posté par catreje à 18:15 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 25 septembre 2012

Veste anglaise et trip écossais (Tribute to Great Britain)

Okay, cette veste n'a d'anglais que le nom que lui a donné Soeur Alma...

Un an après avoir recopié le patron, voici enfin ma veste Victoria Street de C'est Dimanche.

Victoria (7)

Je voulais une petite veste noire bureau-compatible mais féminine, facile à vivre et à assortir à des jupes colorées (NB: La petite veste noire est une proche parente de la petite robe noire).

Gabardine noire, forcément impossible à photographier, mais j'ai tenté ma chance pour montrer un peu les détails de la veste.

Célèbres volants (qui ont failli passer à la trappe) et pattes boutonnées latérales:

Victoria (4)

Pinces du dos creusées (on ne voit rien sur la photo, croyez moi sur parole) pour un effet plus cintré :

Victoria (6)

Doublure du volant en popeline noire à petits pois blancs:

Victoria (3)

Parementure bordée de biais Liberty Capel fuchsia:

Victoria (8)

Little black Victoria remplit sa mission et respecte le cahier des charges à la lettre, je dois dire que je suis agréablement surprise par ce modèle qui ne m'avait pas convaincue jusqu'à présent avec ses froufrous bizarres:

Victoria (9)

(jupe à taille élastiquée en popeline Liberty Laurent cousue l'an dernier)

Fiche technique

Veste Victoria Street teen - C'est Dimanche.

Gabardine noire et tissu noir à pois blancs Cousette.

Biais Liberty Capel fuchsia de provenance oubliée.

Boutons Fil 2000.

Evidemment j'aurais pu emporter cette veste en Ecosse pour la photographier, mais mon amour pour les photos pourries m'en a empêchée..

C'est donc sans ma Victoria Street que je me suis rendue là:

Scotland

Scotland2

Scotland3

IMG_5593

Evidemment, sur place, j'ai fait un caprice, il a fallu que nous trouvions un magasin de mercerie et tissus.

Pour celles qui projettent un voyage à Glascow, une SEULE adresse, Remnant Kings:

IMG_5597

J'ai été raisonnable:

Scotland4

Comme toute bonne blogueuse, j'ai pris des photos:

Scotland5

(voyez comme les grands esprits se rencontrent,parfois - c'est fou)

Scotland6

* Fin de l'interlude touristique *

Posté par catreje à 12:52 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 29 août 2012

Pré-rentrée

Les vêtements en tous genres cousus pour mon Enfant s'accumulent, mais je ne veux pas la déranger avec des séances de pose.

Elle doit se concentrer sur son entrée à l'école. Pour ce faire, elle pratique la méditation plusieurs heures par jour, boit beaucoup d'eau, mange des légumes verts à tous les repas et se couche à 18h45.

Bon Okaaaaayyy, en fait elle n'en a rien à faire des robes, et même de Little Angel de Papillon et Madarine (!?!), elle a décrété qu'à l'école elle ne porterait QUE sa marinière (achetée en Bretagne hein, pas celle que je lui ai cousue, non non) et un jean Monaupry. Et elle veut aller à la cantine.

Pas grave, en attendant que la situation se débloque, voici deux petites choses que je me suis cousues pour MA rentrée, faciles à porter et bureau-compatibles.

Voici ma 4526ème petite-robe-noire-on-en-n'a-jamais-assez, qui se trouve être également ma 7ème robe "10" issue du livre japonais "Everyday camisoles et Petits Hauts", en piqué de coton, avec ses célèbres empiècement froncé et forme trapèze:

Robe 10 et ceinture (1)

Robe 10 et ceinture (2)

J'en entends certaines d'ICI: évidemment, cette robe toute simple est bien trop austère et large pour être portée seule. Mais elle s'associe facilement à plein d'accessoires. 

La voici avec une ceinture "obi" en cuir rouge Kookai achetée sur un coup de tête, totalement bout du rouleau, trois jours avant la naissance de la plus récente de mes Enfants:

Robe japonaise et ceinture Obi (3)

Cette ceinture est bien sympa, mais je ne la porte pas. Trop cuir, trop rouge, trop pas moi (ne jamais acheter de vêtements ou accessoires en fin de grossesse, dans la perspective de l'"après").

Alors sous les yeux ébahis de mes Enfants, j'en ai décalqué les contours pour me coudre une petite ceinture à nouer, en tissu:

Robe japonaise et ceinture Obi (5)

 Robe japonaise et ceinture Obi (8)

Je voulais faire des photos de la ceinture dans différentes tenues, mais la paresse m'en a empêchée.

Sorry.

Robe japonaise et ceinture Obi (4)

Robe japonaise et ceinture Obi (6)

Prouesse technique, la ceinture change de couleur au soleil.

Robe japonaise et ceinture Obi (7)

Fiche technique

Robe 10 du livre japonais "Camisoles & petits Hauts".

Piqué de coton des Coupons de Saint Pierre, assez épais pour avoir une bonne tenue, et très agréable à porter (je porte la robe dans la vraie vie).

Suppression de la fente au dos, parementure remplacée par du biais.

Ceinture à nouer has been puisque copiée sur ma ceinture Kookai A/H 2010-2011.

Popeline figue France Duval Stalla (première fois que je l'utilise, et vraiment ce tissu est superbe).

Liberty Edenham de provenance oubliée (donc probablement Magcoquette, que je regrette encore), entoilé pour la partie centrale.

jeudi 23 août 2012

A kind of Magic [Bureau mon Amour]

Vous serez d'accord avec moi, c'est vraiment génial de retourner au bureau au mois d'août après quelques semaines de plage, de voyages, de pause couture - Blogaux, et de communication avec ses enfants.

Il faut bien dire que le bureau c'est incroyablement formidable.

Le matin, on met des chaussures à talons parce qu'on ne sera en principe pas obligée de courir après des personnes qui s'échappent.

Jupe liberty Thorpe (4)

Une fois arrivée, on a parfois le temps de se faire un café. Et de le boire. De toute façon les clients les plus coriaces appellent à partir de 18h, pas avant.

Au bureau, on peut porter ses dernières coutures d'été:

Jupe liberty Thorpe (2)

Comme le bureau c'est quand même fatigant, on est obligée de coudre de l'ultra simple, du rectangulaire même. Et ça c'est cool.

Jupe liberty Thorpe

[hématomes assortis au Liberty, souvenir lointain des vacances avec les enfants]

En août, si on a la chance d'avoir un bureau non climatisé, on peut tomber la veste aussitôt arrivée. Personne ne sera choqué.

Jupe liberty Thorpe (7)

Quand on n'a pas trop forcé sur le travail, on peut quand même ajouter des poches italiennes et des passants:

Jupe liberty Thorpe (6)

On n'est pas obligée de se prendre en photo dans des décors maritimes. On n'a rien à prouver. On a du travail.

Entre Midi et Deux on a le choix entre:

- rester au bureau pour bloguer travailler avec son Sandwich du Jour

- aller au resto et acheter du tissu avec Madame du Canal et Madame Reloux, qui ont plus de trois ans et mangent tout à fait proprement toutes seules sans salir MES vêtements

- faire de l'espionnage industriel dans les magasins du coin

C'est bien.

Comme on a une super connexion internet, on peut commander des patrons à tour de bras:

En Fance:

Patrons de la célèbrissime Marie.

[Edit: billet rédigé (et achats effectués) avant les démonstrations édifiantes de Madame le Vicomte de Boisjoly sur son blog]Patrons m comme marie

En Amérique (je sais, c'est impressionnant):

Par exemple le patron Vogue (Very Easy Vogue!!) n°8755, en vente ici à prix cassé en ce moment (ce qui permet de compenser un peu les frais de port).

Vogue dress

Evidemment j'en ai commandé 3 autres, je ne voulais pas que le facteur américain, puis le français, fassent le déplacement pour un seul patron.

je n'en coudrai pas la moitié, mais qu'importe (la couseuse-blogueuse aime ENTASSER, elle se dit qu'au pire, si elle ne parvient plus à nourrir ses enfants, elle revendra tout sur la Fibre).

Et puis il faut bien entrenir son anglais, alors on se force à aller voir les blogs anglophones, par exemple:

- The selfish Seamstress, avec en prime le patron gratuit de la mondialement célèbre Coffee Date Dress téléchargeable ici.

- Four square Walls, qui donne tous les détails et référence (avec humour) scrupuleusement les patrons utilisés, donnant ainsi une furieuse envie de sortir des frontières et s'attaquer aux patrons Butterick, New look et Vogue (entre autres).

Et on achète le Colette Sewing Handbook:

Colette sewing handbook

 Les clients étrangers peuvent venir.

Les nouveaux dossiers peuvent pleuvoir.

Je suis prête.

 

[Fiche technique - jupe

Jupe en Liberty Thorpe pastel, constituée de deux rectangles de 50 cm de large. Il m'en reste deux mètres, si quelqu'un en veut un morceau avant que je ne le mette en vente sur la Fibre.

Poches italiennes non passepoilées (j'essaie d'arrêter le passepoil).

Doublure: deux rectangles de voile de coton blanc de 50 cm de large.

Ceinture: rectangle de 100 cm sur 10.

Ajout de 4 passants.]

Posté par catreje à 12:30 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 19 août 2012

Les vacances d'une Blogueuse

Comment reconnaître une Blogueuse-couseuse en vacances?

C'est très facile.

La Blogueuse n'emporte pas forcément sa machinacoudre (seules les plus atteintes le font, votre Serviteuse a réussi à résister pour cette fois), mais au moins un petit quelque chose pas encore dévoilé à la Face du Monde, à photographier "sur place".

Dans mon cas, une liquette à plastron sans plastron, issue du livre Coton, Lin et Liberty.

Sur place, la Blogueuse prend des risques inconsidérés et des poses ridicules:

Août 2012 (8)

Août 2012 (14)

Elle tente de prouver que son haut en plumetis de provenance oubliée peut aussi se porter dans la ceinture:

Août 2012 (6)

Elle prend une pose naturellement décontractée, oubliant la crise de dizeurtrente de sa Fille Aînée (ainsi, elle se concentrera mieux sur la comédie de onzeurtrente):

Août 2012 (7)

Elle songe qu'elle n'aurait peut-être pas dû attendre l'heure qui précède le départ pour se livrer à ce shooting mémorable. Elle n'est plus trop sûre d'avoir plié le lit parapluie et d'avoir mis suffisamment de compotes dans le sac de survie.

Qu'importe. La Blogaux mérite bien de voir cette prouesse technique, ce top en deux trois morceaux.

La Blogueuse en arrive à s'asseoir sur une bobine géante:

Août 2012 (9)

Fiche technique:

Liquette à Plastron du livre Coton, Lin, Liberty d'Astrid Le Provost, déjà cousue ici ou .

Suppression des bordures de manches et du plastron, encolure creusée, robe raccourcie en top.

Plumetis blanc.

***

Evidemment pendant les vacances la Blogueuse continue de photographier ses enfants principalement de dos. 

Août 2012 (3)

Août 2012 (12)

Toujours cette belle passion pour les portails.

***

Lorsque la Blogueuse rentre chez elle, même temporairement, elle se jette sans retenue:

1) Sur sa machinacoudre 

Août 2012 (13)

Août 2012

Que du blanc! (=> optimisme)

2) Sur son marchand de livres

 

Août 2012 (11)

De quoi préparer dignement une première rentrée scolaire.

Posté par catreje à 08:44 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 13 juillet 2012

Pochette "chic"

Une fois de plus le thème du Défi 13 m'aura plongée dans une violente perplexité: "Sacs et Chapeaux" (illustré par des photos d'Elizabeth Deux coiffée de divers bibis).

J'avais pensé m'en sortir avec une série de petits fichus pour fillettes. Mais le tuto trouvé sur internet s'est avéré toupourri et ma passion modérée pour la confection d'accessoires m'a dissuadée de persévérer.

C'est alors que je suis tombée sur de très jolies pochettes ici, qui m'ont convaincue de coudre ce modèle issu du Dressing Chic (j'ai évidemment le livre depuis des mois, mais je ne l'avais jamais utilisé).

J'ai voulu une pochette pas trop habillée, mais plutôt pour le soir.

Et voilà le travail:

Pochette 2

Pochette 3

 

Blogaux attitude (qui permet de se rendre compte de la taille de la pochette):

Pochette 1

Fiche technique

 

Pochette P de ce livre, donc:

dressing-chic

 

En lin noir épais acheté par erreur sur internet (trop épais pour des vêtements, vraiment très bien pour des sacs, mais je déteste vraiment n'aime pas beaucoup coudre des accessoires) et Liberty Fairy Clock ivoire à motifs argentés (Magcoquette, toute une époque).

Pochette 5

Passepoil satin gris Moline.

Ajout d'un bouton Entrée des Fournisseurs.

Bandoulière réduite à sa plus simple expression pour porter la pochette à l'épaule.

Pochette 6

Il ne reste plus qu'à trouver une baby-sitter, il faut bien avouer que ça serait difficile de caser le matériel des girls dans une Pochette P...

Louise a déjà commandé une Pochette P: "quand je serai trèèès grande Maman tu vas me cousure un sac à main comme ça".

Pour découvrir les autres sacs et chapeaux du Défi 13, rendez-vous là:

banniere-defi13

 

Posté par catreje à 00:02 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 9 juillet 2012

Pink Dagobert

Envie de rose, envie de vichy, envie de changer de C'est Dimanche, Citronille ou Burda (temporairement)!!

Alors voici ma tunique Dagobert dessinée par la célèbre Sophie La Styliste sous la marque Valantoine.

Je trouvais qu'elle avait un petit côté rétro très années 60, alors j'ai décidé pour ce premier essai de jouer cette carte à fond et j'y suis allée de mon coupon de vichy rose (même pas peur d'utiliser les chutes d'une gigoteuse cousue l'été dernier).

photo4

Pour celles qui ne connaîtraient pas, Dagobert, comme son nom l'indique, est une tunique à l'envers, avec l'ouverture de son col passepoilé au dos, comme ceci:

photo7

 Dagobert (8)

Et la voici portée (j'avais pris des photos avec un pantalon 7/8èmes pour un look 60's à fond, mais j'étais sooooo ridicule): 

Dagobert (2)

Dagobert (1)

 Dagobert (5)

Dagobert (10)

Fiche technique

Tunique Dagobert de Valantoine, taille 14 ans pour un 34/36, bien rétrécie sur les côtés pour une silhouette moins enfantine(j'ai conservé les emmanchures telles que sur le patron, mais j'ai recoupé les côtés de 4 cm soit 16 cm au total, pour réduire l'effet trapèze).

Vichy rose Modes & Travaux.

Passepoil blanc Moline.

Bouton Liberty Store.

Conclusion: une tunique facile et rapide à coudre, que je verrais bien en version petite robe noire à passepoil argent ou en robettes en velours pour les filles à la rentrée..

A suivre: Défi 13 (sac ou chapeau?)..

 

Posté par catreje à 19:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,