lundi 16 octobre 2017

La Blonde et la Bicolore

Oups j'ai replongé dans mon addiction pour les petites robes noires (et grises), si bien que je peux même vous en montrer deux aujourd'hui.

La Blonde

Cette fois j'ai utilisé le patron de la blouse La Blonde de Delphine et Morissette, que j'ai simplement rallongé de 25cm pour obtenir une version robe.

Fichier 06-10-2017 14 58 00

Fichier 06-10-2017 15 19 20

Le petit jeu d'empiècements et de plis aux épaules qui donnent toute son originalité à la Blonde:

Fichier 06-10-2017 15 01 15

Elle est droite, confortable, vélo-compatible, réunions-compatible, crèche-compatible facile à vivre au quotidien. Elle est coupée dans le formidable crêpe de Little Fabrics, que j'adore coudre et porter (ce billet n'est pas sponsorisé, ce que je déplore profondément).

Et qu'on se le dise, une robe bien portée est une robe bien froissée:

Fichier 06-10-2017 15 01 51

J'ai deux coupons de ce même tissu dans d'autres coloris (bleu et bordeaux) qui attendent d'être transformés  à leur tour.

Détails techniques:

Blouse La Blonde de Delphine et Morissette, dispo ici.

Taille 34 (je dirais que ce modèle taille assez large).

Rallongée de 25cm.

Crêpe noir Little Fabrics.

Passepoil satin gris perle, Fil 2000.

***

La Bicolore (Aldaia)

Comme on n'a jamais assez de robes, et que j'avais depuis lontemps l'idée d'une robe bicolore, j'ai cousu une seconde Aldaia Dress de Pauline Alice.

J'adore ce patron déjà cousu en version cache coeur juste après ma grossesse l'hiver dernier, et j'ai cette fois opté pour la version C.

J'ai commencé par me prendre en photo toute seule:

Fichier 09-10-2017 15 01 10

Puis Jo m'a proposé ses services (mais il a fallu lui prouver que la robe tourne):

Fichier 08-10-2017 12 04 07

Fichier 08-10-2017 12 04 31

Fichier 08-10-2017 12 05 12

Détails techniques:

Robe Aldaia de Pauline Alice, dispo ici.

Précédemment cousue une fois, visible à la fin de ce billet.

Milano noir et milano gris foncé des coupons de Saint Pierre.

Taille 34 cette fois (les soucis..).

Modifications: suppression des parementures d'encolure et de manches (qui sont une plaie sur les matières stretch), remplacés par de simples rentrés de couture, de l'épaisseur du surjet. Aucun problème pour cette méthode avec la maille milano!

J'adore cette robe, si confortable et tellement rapide à coudre à la surjeteuse (ce tissu supporte aussi le point droit à la machine).

Il va m'en falloir une troisième!


jeudi 13 avril 2017

Monceau & Courcelles (et un soupçon d'Aldaia)

Voilà que mille ans après la sortie de ce double patron de gilet et sweat-shirt, j'en deviens complètement fan.

Il y a quelques semaines, alors que je souhaitais utiliser du jacquard souple pour m'en faire une petite veste toute simple, j'ai sorti le patron du gilet Monceau, imprimé depuis des lustres.

Au lieu de me jeter directement sur le jacquard (en fait je ne savais pas lequel choisir et d'ailleurs je ne sais toujours pas, je me noie dans mon tissu), j'ai décidé de faire un essai avec un matelassé dont je ne suis pas du tout fan, commandé sur internet et decevant à la réception du colis.

Brrrrref.

Voici ma première version du gilet Monceau, cousu en une demie matinée (assemblé à la surjeteuse, ça aide).

Gilet Monceau (1)

Et finalement, je l'ai déjà porté et je l'aime assez malgré mon peu d'enthousiasme pour le tissu au départ.

Ce patron est tout simple et parfaitement efficace!

J'ai posé des pressions en résine noires, en attendant les prochaines versions qui auront leurs pressions métalliques grâce à ma nouvelle pince achetée depuis.

Gilet Monceau (2)

Et ce qui est formidable, c'est que le patron est deux en un et comprend la version sweat shirt! Comme il était de sortie, j'ai décidé d'enchaîner directement sur la version Courcelles, cette fois dans un tissu que j'adore, la maille milano des Coupons de Saint-Pierre, une sorte de jersey souple mais assez épais, très facile à coudre.

Voici le résultat, un petit pull tout simple qui va avec tout, super confortable, une petite pièce basique parfaite à la mi-saison.

Sweat Courcelles (2)

Ce sweater est fini avec des bandes de tissus (aux poignets, à la taille et à l'encolure) qui permettent de le coudre entièrement à la surjeteuse et évitent les ourlets sur jersey qui peuvent être bien pénibles parfois.

Donc, en 20 minutes, j'ai eu le temps de:

- coudre entièrement ce vêtement

- l'essayer

- me faire photographier devant mon frigo dans une lumière immonde

- envoyer cette photo à mes plus proches amies couturières (elles se reconnaîtront)

- et COMMANDER DE LA MAILLE MILANO ECRUE pour un prochain Courcelles ;)

Sweat Courcelles (1)

Sweat Courcelles (3)

Détails techniques:

Gilet Monceau, patron Cozy Little World dispo ici.

Taille 36, raccourcie aux manches.

Matelassé blanc de provenance oubliée (peut-être Pretty Mercerie).

Pressions résine noires.

Sweat shirt Courcelles, même patron.

Maille milano marine des Coupons de Saint-Pierre, dispo ici.

Et je profite de ce billet et du fait qu'on parle à bâtons rompus de maille milano pour mettre une petite photo bien pourrie mais c'est comme àa de ma robe Aldaia de Pauline Alice, elle aussi un bonheur à coudre (à la surjeteuse mais elle peut être réalisée à la machine):

Aldaia__2_

La parfaite petite robe noire de veuve corse:

Aldaia__1_

Aldaia Dress, patron de Pauline Alice qui lui aussi comprend plein de versions, dispo ici.

Maille milano noire des Coupons de Saint Pierre, parfaite pour cette robe.

Et voilà, encore un billet plein de couleurs!

A bientôt avec une overdose de Liberty (bah oui, c'est le printemps!!)