dimanche 12 mai 2013

La Dolce Vita [attenzione: biglietto longo]

Dans le même esprit que la dernière petite tenue de Louise, voici un petit ensemble tout-terrain, facile à porter et à dépareiller.

Marie et Iris (1)

Toujours le pantacourt Iris de Sophie de Luzan, accompagné cette fois de la mondialement célèbre Marie de Citronille.

Marie et Iris (5)

Marie et Iris (4)

Marie et Iris (3)

Comme j'étais vraiment très énervée de devoir encore prendre et poster ici des photos indoor, j'ai décidé d'entraîner trois personnes innocentes dans un petit trip italien.  

IMG_1216

IMG_1209

IMG_1233

IMG_1246

IMG_1272

Bien sûr, Joséphine et sa tunique Maud héritée de Louise étaient du voyage:

IMG_1289

Elles réalisent soudain qu'elles sont soeurs de Liberty Wiltshire:

IMG_1291

IMG_1319

Et moi aussi j'avais pour l'occasion emporté dans mon baluchon un petit top cousu récemment, j'ai nommé une Daisy de Citronille (non et non ce post n'est pas sponsorisé par C*tronille):

IMG_1249

IMG_1265

IMG_1256

IMG_1258

IMG_1259

Et là, j'ai fait ma blogueuse comme jamais.

Photo de mes shoes (qui permet de distinguer le vrai motif du tissu):

 

IMG_1261

Photo de mon travail dans la voiture (la vraie couleur est limoncello mais bon):

IMG_1373

Photos des dos de mes enfants:

IMG_1173

IMG_1199

IMG_1383

Détails techniques:

Tunique Marie de Citronille, taille 4 ans bien rallongée pour obtenir un 5 ans.

Vichy rouge dont la texture est proche de la batiste (et non du tissu à torchon comme dirait justement Mape), en provenance direct de la Dealeuse du Canal (dont il se dit en ville qu'elle serait actuellement en rehab rapport à son addiction au croquet).

Biais en liberty wiltshire rouge.

Pantacourt Iris de Sophie de Luzan, taille 5 ans comme la dernière fois. Suppression du revers au bas des jambes, ajout de poches plaquées au dos décorées de petits boutons en forme de fleur (soooo romantic).

Chute de jean from Toto.

Boutons du magasin Liberty, as usual.

Tunique Daisy de Citronille

Taille 12 ans pour un 34.

J'aime beaucoup ce modèle simple aux jolies finitions, d'ailleurs j'ai beaucoup porté la première Daisy que j'avais cousue l'an dernier.

Tissu blanc à motif bleu et petits points jaunes, Sacré Coupons.

Et pour finir, un peu de culture:

IMG_1380

 

Posté par catreje à 08:00 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


jeudi 25 avril 2013

Simplicité enfantine

Quand on coud pour se défouler après le coucher des enfants, en général, on est tout simplement vidée un tout petit peu fatiguée.

Cela rend difficile la confection de vêtements très compliqués, comme des Burda à 48 pièces.

Liberty et gabardine (4)

Mais ce n'est pas bien grave car:

1) les enfants ne jugent pas leurs habits au nombre de morceaux qui les constituent,

2) sur eux, même les rectangles élastiquées tombent bien.

Alors pour habiller Louise ce printemps, j'ai sorti de bons basiques bien fasteuches, que j'ai d'ailleurs encore simplifiés.

Blouse "Maud" de Citronille, liberty Rania rose et orange

Liberty et gabardine (5)

Pantacourt "Iris", Sophie de Luzan, gabardine bleue

Liberty et gabardine (3)

Ceinture plate devant, seul le dos élastiqué

Liberty et gabardine (1)

au moyen d'un élastique réglable (grande obsession de Sophie de Luzan, mais elle a entièrement raison):

Liberty et gabardine (2)

Shooting matinal cette fois, pardon d'avance:

Maud et Iris (4)

Maud et Iris (5)

Maud et Iris

Maud et Iris (1)

Détails techniques:

Blouse Maud de Citronille taille 6 ans longueur 8 ans pour une fillette qui porte du 5 ans.

Autant dire que Maud taille petit et ultra-court.. Mais je connaissais ce travers du patron puisque Louise avait dû céder très vite à sa petite soeur, pour cause de courtitude, la première Maud cousue pour elle.

Cordon d'encolure remplacé par un élastique.

Liberty Rania rose et orange acheté chez feue Magcoquette.

Pantacourt Iris de Sophie de Luzan taille 5 ans (tracée entre le 4 et le 6 ans), il taille parfaitement. Je n'ai pas suivi les instructions pour le revers au bas du pantalon, du coup le résultat ne ressemble pas au modèle d'origine mais cela me convient (il était une heure du matin j'ai eu de la chance).

Gabardine bleu foncé Cousette.

Croquet de provenance oubliée donc on dira Toto.

Petits boutons latéraux du Liberty store (bocaux de boutons vendus en vrac, par coloris).

mardi 17 avril 2012

Citronille forever (devoirs en retard)

Les patrons d'Astrid Le Provost, disponibles dans les ouvrages "Intemporels pour bébé", "Intemporels pour Enfants", "Intemporels pour Future Maman", "Contes de Fée Intemporels", ou sous la marque Citronille, sont un incontournable pour de nombreuses couturières du dimanche.

Mais la polémique fait rage.

Robe à bretelles nouées (5)

J'en entends qui disent "c'est terrible/atroce/épouvantable, Citronille taille mal, c'est toujours trop large, trop court, les pièces ne s'assemblent pas correctement, pourquoi utiliser un patron s'il faut tout redessiner soi-même, Citronille kelarnak".

Je ne suis pas d'accord, je m'insurge (sauf un peu pour le pantalon baggy de rappeuse de ma pauvre petite fille douce cet hiver, la robe froncée en 6 mois pour avoir un 18 mois, et un peu le manteau en 6 mois pour avoir un 18 mois).

Non je ne me calmerai pas.

D'ailleurs j'aime bien aller , avant de coudre un modèle, pour m'enquérir des modifications à lui apporter.

Après avoir découvert ces patrons il y a environ un an, je continue avec bonheur mon exploration, et j'essaie de rattraper mon retard (tout en cousant les Marie et Daisy de la cuvée 2012, ce n'est pas facile tous les jours).

Voici mes dernières réalisations Citronille.

Robe à bretelles nouées pour une petite Birthday Girl

Basée sur le haut à bretelles nouées, rallongé en robe:

Robe à bretelles nouées (2)

Taille 4 ans pour une petite fille de 2 ans de bon gabarit (dixit sa maman).

Bretelles rallongées de 10 cm comme préconisé sur le blog Je couds Citronille.

Robe à bretelles nouées (3)

Comme je m'y suis prise la veille à 22h17 pour l'offrir le lendemain, j'ai fait une version express en:

- supprimant le boutonnage au dos (remplacé par une étiquette pour distinguer le dos du devant)

- surpiquant l'empiècement au lieu d'assembler sa doublure à la main

- confectionnant la jupe à partir d'un seul rectangle de tissu (largeur 1,40m)

Résultat: 2 heures including pose de l'étiquette. J'espère améliorer mon temps avec les prochaines - ce modèle a un potentiel énorme, en version tunique ou robe, bretelles fixes ou à nouer sur les épaules..

Une Maud pour une Petite Créature

Pour une pas si petite Créature jurassienne, voici la Maud qui prouve que ce modèle est plus joli avec un petit noeud à l'encolure que sans:

Maud (4)

Liberty wiltshire rouge forever.

Encolure élastiquée.

Petit noeud tout bête, réalisé avec un petit morceau de biais de La Droguerie:

Maud (7)

On ne le dira jamais assez, ce modèle taille très court. Il lui manque au moins 12,27 cm (en tout cas pour ce qui est de la version tunique).

Mais je le trouve aussi très joli, en version robe également. D'autres versions à suivre, donc.

Une Meg for my Mom

Ok, plus personne ne coud des Meg. Trop 2009, trop de fronces, trop Citronille.

Votre serviteuse ose à peine avouer qu'elle a acheté ce patron en 2012. Que voulez-vous, il faut bien rattraper tout ce retard, ce qui passe par coudre en 2012 les must have d'il y a trois ans. A l'époque je n'avais pas le temps de coudre. Forcément. Sans enfant, le soir, il m'arrivait de SORTIR.. Pas le temps de coudre des Meg au coin du feu, ah ça non.

Meg sur le papier, c'est ça (photo Citronille):

Meg - Citronille

Il m'a fallu plusieurs jours d'enquête pour arriver à la conclusion suivante.

Meg est l'un de ces modèles Citronille qui nécessite des connaissance appronfondies en mathématiques (si je retire 12 cm sur la pliure, que j'ôte les fronces, que j'ajoute un pli creux de 8 cm, que je complète de deux plis plats de 5,4 cm, s'il faut ajouter 20cm pour avoir une robe et en retirer 14 pour avoir une tunique, et 18 si on ne la veut pas trop longue, à condition de mesurer plus d'1,62m mais moins 1,69m, ça donne combien????).

Il fallait donc un tissu crash test, ici un drap gris perle (pardon, Maman!!).

Meg (2)

Au final, après coupe franche dans les fronces, et ajout de passepoil partout où j'ai pu en poser, la voici:

Meg (1)

Et je verrais bien la prochaine version en plumetis coloré façon 2012...

Fiche technique pour les autres éventuelles retardataires:

Meg de Citronille, raccourcie pour donner une tunique pas trop longue.

12 cm retirés sur la pliure de la jupe devant.

Suppression des fronces au dos remplacées par deux plis plats de 4cm.

Empiècement et bracelets de manches passepoilés.

 

Posté par catreje à 20:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 18 mars 2012

Dressing printanier de Louise

La garde-robe de printemps de Louise vient de s'enrichir de quelques nouvelles petites choses que voici, toujours dans les tons qui m'obsèdent cette saison:

Jean, marinière et Liberty (10)

Louise n'a plus rien à se mettre, ses vêtements du printemps dernier sont en train de s'installer joyeusement dans la commode de sa petite soeur. Elle a donc besoin de vêtements basiques, faciles à assortir, confortables pour toutes les activités que la belle saison remet à l'ordre du jour!

L'ensemble est composé de trois petites pièces:

Tunique Maud en Liberty:

Jean, marinière et Liberty (4)

Jupette en jean:

Jean, marinière et Liberty (2)

Jean, marinière et Liberty (3)

Marinière en jersey marin et biais liberty (ici vue de dos):

Jean, marinière et Liberty (8)

Jean, marinière et Liberty (9)

Ce qui donne deux tenues faciles à porter:

Jean, marinière et Liberty (5)

Jean, marinière, Liberty 2

Louise partage visiblement ma passion pour le Liberty Wiltshire rouge:

Maud & jupe basique

Marinière japonaise

Fiche "technique" (tous ces modèles sont d'une simplicité enfantine à réaliser)

Tunique Maud de Citronille: taille 4 ans rallongée de qq centimètres, Liberty Wiltshire rouge, cordon d'encolure remplacé par un élastique pour une papa-compatibilité optimale.

Cette tunique a subi une petite lacération au couteau de ma satanée surjeteuse que je déteste (au dos, près d'une épaule), réparé par une rustine thermocollée sur les deux faces et cousue à petits points, quasi-invisible grâce au motif du Liberty.

Jupe issue du livre "Basiques pour petites Filles": taille 100 coupée avec des marges, jean de provenance oubliée, ceinture intérieure en Liberty Wiltshire, raccourcie de qqs centimètres.

Marinière issue du livre "Vêtements amples à superposer" ou "A sunny Spot": taille 100 coupée avec des marges, manches longues au lieu des manches courtes du modèle, tissu jersey Vêtements-marins-broderie (pourquoi ce nom?). J'ai supprimé les parementures au bas du vêtement et des manches, remplacées respectivement par un biais posé à l'intérieur et un ourlet à double rentré.