lundi 18 juillet 2011

Back to the Office

L'été sera chaud, du moins au sens figuré.

Les dossiers se multiplient en août, alors on ralentit exit la couture bord de mer (gardons le tissu marin pour une période plus appropriée, par exemple l'été 2038), et on se recentre sur une valeur refuge j'ai nommé la couture-bureau-compatible (office-friendly-couture pour les américains).

IMG_20110707_01919

Mais attention, la couture bureau-compatible se doit de remplir trois critères essentiels(cumulatifs, naturellement):

1. simplicité des techniques

Après une journée de travail + une merveilleuse soirée détente avec deux adorables têtes blondes (dont une Terrible Two), on ne va pas se lancer dans la confection d'une chemise S du Stylish Book III avec passepoil façon The K..ples, ne nous voilons pas la face. Même la robe à noeud du Couture au Féminin / Feminine Wardrobe nous ferait presque peur.

2. opacité des matières

Bureaux et salles de réunions s'accomodent mal d'un tissu transparent. Pas la peine d'essayer de déstabiliser l'adversaire avec des méthodes d'un autre temps. Apporter son "exérience d'avocat et de femme" (Christine Lagarde, juillet 2011, explications à venir), oui. Etre indécente, non.

3. commodité des coupes

Vélo, moto, visites d'immeubles et Terrible Two (voir ci-dessus) font mauvais ménage avec les jupes crayons, robes serrées, coupes étriquées. La coupe doit permettre de se mouvoir dans l'espace un minimum.

La solution:

- un rectangle (critère 1, simplicité des technique)

- du Liberty Glenjade noir, en popeline (critère 2, opacité / décence), acheté chez Shaukat (e-boutique)

- un morceau d'élastique plat de 4 cm de large (critère 3, commodité des coupes)

(J'ai eu quelques scrupules à un moment, j'ai craqué, j'ai fait une couture anglaise)

Pas de quoi se tresser des couronnes de lauriers ou de s'extasier devant un tel bronzage si bien mis en valeur par le tissu, mais elle fait le job.

Et surtout, pas la peine d'acheter des espadrilles compensées ou des spartiates...