mardi 25 juin 2013

Du [très] Grand N'importe Quoi

Parfois on a besoin de décompresser.

C'est ce que j'ai fait, il y a quelque temps, en allant avec mon amie Reloux même pas relou, rendre une petite visite de courtoisie à la célèbre Dame Crapouille, en Touraine.

Catherine nous a fait redécouvrir Azay-le-Rideau, et rencontrer ses amies Anne-Sophie, Violaine (la pauvre n'a pas de blog, mais elle devrait car elle a de bien jolies choses à montrer), et Nancy (la talentueuse propriétaire de la caverne d'Ali Baba locale, la fantastique Mercerie Théophile).

Résultat des courses (c'est le cas de le dire):

IMG_2639

(vous pouvez apercevoir en bas, à gauche des Rillettes à Jojo, les jolies colombes-pendentifs confectionnées par Dame Crapouille herself)

Bref.

Il y a quelques jours, totalement au bout du rouleau elle pourra vous le dire, j'ai à nouveau ressenti le besoin de décompresser, chez Madame Reloux cette fois.

J'ai donc plié bagage et marché 10 bonnes minutes.

IMG_2684

Dans mon sac cosi, j'ai emporté les vêtements que je n'avais pas le courage de photographier, et du lin noir France Duval Stalla, destiné à être réduit en pantalon.

J'avais fait ces dernières semaines des teasings de folie ici avec ces vignettes instagramesques:

IMG_1957

lounge pants (2)

Mais Céline Reloux-Rheims, ma photographe officielle depuis la Minoru Jacket, a pris un parti radicalement différent pour la mise en scène.

C'est là qu'interviennent le cochon volant et la chaise Fermob pour Jacadi.

Tout d'abord, la robe à taille élastiquée D du livre décidément plein de bonnes surprises, "Dressing Chic".

IMG_2688

Univers incroyablement Reloux et follement ludique, je devais me pincer pour y croire.

IMG_2692

J'aime bien jouer à 1,2,3 soleils avec mes amies:

IMG_2698

Doublée de voile de coton blanc, taille 36/38 réduite en haut mais un peu élargie en bas pour plus de vélo-compatibilité, taille remontée.

Longueur bureau-compatible.

Popeline encre France Duval Stalla et ce tissu from Sacrés Coupons:

IMG_1941

IMG_1944

La robe débardeur à taille élastiquée a d'ailleurs le vent en poupe cette saison, ce n'est pas une Illusion.

Ensuite, Céline a voulu mitrailler mon pantalon en liberty Claire Aude:

IMG_2702

IMG_2709

(aucune chaise et aucun animal n'ont été maltraités pendant le tournage, don't worry Mr Reloux)

lounge pants (3)

 

J'avais beaucoup aimé les pantalons de pyj portés à la ville de Une Souris dans mon Dressing et l'Atelier 13 (Burda mai 2011 pour celles qui l'ont), et plus récemment celui - sauvage - de Zazou Zazou.

Inutile de dire que ce pantalon est ultra-confortable, parfait pour les longues journées de repos à la maison.. Et il devrait être tout à fait sortable en été s'il arrive un jour.

Mais j'ai voulu aussi une version plus basique, passe partout et pourquoi pas bureau-compatible de ce pantalon.

A la suite du shooting, n'écoutant que mon courage (après une bonne pause café tout de même), j'ai donc coupé le lin noir acheté pour coudre une robe - tout est normal.

Voici le résultat (le lin noir ne se laisse pas facilement prendre en photo):

IMG_2867

IMG_2826

IMG_2837Bosser en pyj, ça va être top!


dimanche 27 novembre 2011

Liberty, baggy et vieilles dentelles (JRASM # 3)

Après la tenue bureau-compatible et la robe de cocktail, il fallait évidemment un ensemble casual wear pour Joséphine.

Pardon pour les photos prises sur une table ton sur ton, je devais être un peu fatiguée.

Vienne & baggy (6)

Vienne & baggy (7)

Vienne & pantalon

Vienne & baggy

Composé d'une tunique Vienne de C'est Dimanche, et d'un pantalon Citronille en 12 mois non retaillé = un pantalon ultra-baggy.

La question qui me revenait sans cesse à l'esprit en cousant ce pantalon et lorsque je l'ai essayé à Joséphine était "mais avec quoi Astrid Le Provost nourrit-elle ses enfants???".

Photo de l'ensemble porté pour bien apprécier la dimension baggy du pantalon:

Vienne & baggy (2)

Vienne & baggy (3)

Une Joséphine très à l'aise pour déménager très consciencieusement les affaires de sa soeur:

Vienne & baggy (4)

Vienne & baggy (5)

Fiche technique:

Tunique Vienne de C'est Dimanche en taille 18 mois, sans le petit plastron, ajout d'une petite dentelle écrue à l'encolure et à la base.

Liberty Eloise prune (je suis accro mais il m'en reste 2 mètres donc ça devrait aller), dentelle du Bon Marché.

Pantalon à taille élastiquée des Intemporels pour Bébé d'Astrid Le Provost, entièrement doublé, ajout de petites poches à rabats un peu ratées, inspirées de celles vues chez les P'tites Sapes.

Velours noisette Sacrés Coupons et doublure en coton ton sur ton (provenance oubliée).

Ajout d'un petit volant à la ceinture pour casser le côté gangsta rap assez prononcé du vêtement.

Je referme - temporairement - le volet garde-robe de Joséphine.

Grosse semaine en perspective: énorme Défi-jupe 2 heures avec Maleru pour lui prouver que je dis vrai, et un gros projet de robe japonaise (dans le texte - 2 heures rien que pour décalquer le patron, 1 heure 30 pour couper les pièces) dans un tissu de folie furieuse.

samedi 17 septembre 2011

Samedi matin

Les Journées du Patrimoine? On verra cela cet après-midi.

Bilan de la matinée:

1) Un facteur envoyé, semble-t-il, par Shaukat, apporte ça:

Shaukat delivery (2)

OMG, mais c'est bien du velours, là, sur le haut de la pile??? Les idées s'entrechoquent dans ma tête. J'espérais secrètement que Monsieur et Madame Shaukat auraient perdu ma commande..

2) On fait un peu de rangement

Avant de le remiser dans un carton (je sais je suis en retard, cela fait seulement quatre mois que sa propriétaire ne rentre plus dedans), voici un petit ensemble que j'avais cousu pour Joséphine, composé d'un cache-coeur des intemporels pour bébé, et d'un pantalon à taille élastiquée du même livre.

Cache-coeur et pantalon (3)

Cache-coeur et pantalon (2)

Fiche "technique" de cet ensemble simplissime:

Cache coeur: polaire écrue de chez Ma Petite Mercerie, biais en liberty Eloise prune, poignets et bas du vêtement laissés "à cru", ce qui convient parfaitement à cette matière.

Séquence émotion: j'ai commencé à coudre cette petite veste le 31 décembre, veille de la naissance de Joséphinette, et l'ai terminée à mon retour à la maison.

Pantalon: velours chocolat du Marché Saint-Pierre

Renseignements pris auprès du blog des fans de Citronille, j'avais élaboré un patron à mi-chemin entre le 3 mois et le 6 mois. J'ai ajouté une petite poche presque ronde avec un rappel du Liberty Eloise.

Joséphine, dès ses 2 mois, a beaucoup porté cet ensemble, chaud, confortable et pratique. Mais bizarrement je n'ai retrouvé aucune photo des petits vêtements portés car je suis une mère indigne qui ne prend pas son deuxième bébé en photo.