* Au bout de bientôt 4 ans de blog pas facile de trouver des titres, désolée *

Avant de recevoir un carton rouge, j'avais commandé de la viscose chez Bennytex, pour me coudre une énième blouse Marthe ou Viviane.

Alors je me suis servie d'une partie du coupon (j'avais commandé 1,5m mais Monsieur Bennytex à eu la main très très lourde, à croire qu'il voulait vraiment en finir avec son rouleau) pour me coudre une robe ample mais tout de même resserrée à la taille, de forme paresseuse "paysanne" i.e. raglan et froncée.

Peasant dress (3)

J'ai utilisé un patron japonais déjà cousu il y a des siècles, que j'ai hacké adapté un peu au goût du jour, principalement en remontant et en élastiquant la taille.

peasant dress (1)

Oui, je sais, ma robe ressemble (en moins bien coupée, ça reste du japonais 2011 trafiqué, pas de l'indie pattern 2015) à la robe Eliana de Pauline Alice, qui me pardonnera j'espère cette influence évidente. 

Ce n'est pas ma faute Monsieur l'Agent, cette adorable version m'a forcée à copier l'ouverture devant et à acheter un coupon de viscose bleue à petits motifs pour la prochaine fois.

Peasant dress (2)

Robe T modifiée (1)

Sans ceinture, pour prouver que la taille est élastiquée (surtout que je m'y suis reprise à 3 fois - couture du soir bonsouarre) même s'il est peu probable qu'elle soit portée ainsi:

Peasant dress (6)

Détails techniques

Patron de la robe T du Stylish Dress Book 2 (en japonais of course, comme à la grande époque), réduit en largeur, taille bien remontée et solidement élastiquée, ouverture sur le devant, manches troikardisées.

Viscose imprimée plumes ou feuillages from Bennytex (en vrai la couleur tire beaucoup plus sur le bordeaux que sur le violet - et sur la photo du site il est carrément fuchsia).

La matière est formidable pour une robe (très fluide, bien dense, facile à coudre) mais je ne raffole pas de cet imprimé même s'il est portable avec une petite veste noire ou pour sortir les poubelles à la nuit tombée.

Allez, on va dire que cette robe était une toile.